Histoire


La Bazoge est une commune de plus de 3 500 habitants rattachée à la communauté de communes Maine Cœur de Sarthe.

Dès le IVe siècle av. J.-C., une population gallo-romaine s'installe pour exploiter le minerai de fer, issu du grès de Roussard. La production s'est peu à peu déplacée par la suite. De nombreux fours de l'époque gauloise ont été mis au jour lors de la réalisation de l'autoroute traversant la commune. À cette période on suppose que fut érigé un temple qui se situe sous les fondations de l'église.Présence d'un site paléométallurgique d'exception, constitué de fours d'extraction de minerai de fer d'époque gauloise dont une réplique est exposée au musée "Carré Plantagenêt" au Mans.Ces fours en argile, légèrement enterrés lors de leur construction, étaient de types différents : usage unique ou à usages multiples à scories < ou à écoulement des scories.

Ces quelques éléments attestent de la vigueur de cette métallurgie dans le Pays du Mans. Plusieurs éléments expliquent cette forte implantation : des gisements de minerai de fer de type Cénomanien et Tertiaire. Des forêts étaient suffisantes pour fournir l’indispensable combustible pour la réduction du minerai par la méthode directe.

Le bois était transformé en charbon de bois afin d’offrir un pouvoir calorifique bien supérieur.

La demande en fer était de plus en plus forte, signe d’une activité économique balbutiante certes mais néanmoins en développement.

 

Eglise Notre-Dame
La Bazoge fut érigée en paroisse dépendant du chapitre de la cathédrale Saint Julien en 1120.On trouve mention du bâtiment d’église dès 1106.La construction actuelle, de forme rectangulaire à l’origine, a été complétée aux 14ème et 15ème siècles
par le choeur et le transept. Au 19ème siècle est ajouté un clocher, soutenu par un porche néo-roman.Les murs sont percés de fenêtres gothiques qui ont remplacé les petites ouvertures romanes encore visibles.
A l’intérieur, remarquer les fonts baptismaux en marbre de Solesmes et l’ensemble autel-baldaquin classé en 1908. Les vitraux figurent depuis 1991 sur la «liste des objets inscrits au patrimoine national».
A l’extérieur, côté sud, une dalle rectangulaire en roussard, posée sur 5 balustres servait de «table du garde-champêtre» pour les annonces communales.
Il s’agit vraisemblablement d’une ancienne pierre  tombale du cimetière qui entourait l’église avant 1832.
L’ensemble autel-baldaquin. En arrière-plan, le vitrail de l’Assomption

La Bazoge se situe sur l'ancienne Voie romaine qui reliait Le Mans à Vieux près de Caen, cette voie était jalonnée de bornes dites "Leugaires" qui ont été christianisées, celles-ci marquaient une lieue Gauloise représentant 2 222m50. Plusieurs d'entre elles se trouvent dans la rue des Bleuets et  de la Sauvagère.

L'église Notre-Dame date du XIIe siècle.

La commune de La Bazoge est jumelée avec la ville de Martfeld en Allemagne et Bardney en Angleterre. Pour en savoir plus, consulter la page comité de jumelage

 

 

 

Illustrations